Nos remèdes de Grand-mère pour soigner les démangeaisons intimes

remèdes de Grand-mère pour soigner les démangeaisons intimes

Comme toutes les autres parties du corps humain, la partie intime est aussi sujette à des démangeaisons. Ces affections, aussi bénignes qu’elles soient, sont très désagréables à supporter. Les causes provoquant les démangeaisons intimes peuvent être multiples. Cependant, il existe plusieurs types de solutions pour les traiter à savoir : les solutions médicamenteuses et les solutions naturelles encore appelées les remèdes de grande mère. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir des remèdes dits de grand-mère très efficaces pour soulager les démangeaisons intimes.

Quelles sont les causes des démangeaisons intimes ?

L’apparition des démangeaisons intimes peut être due à plusieurs raisons. Généralement, il peut s’agir d’une infection, d’une irritation, d’une allergie, d’une mycose vaginale, du cancer de la vulve ou d’une pathologie dermatologique. Parlant de pathologies dermatologiques, il peut s’agir d’un eczéma, du psoriasis, etc.

Quant à l’irritation, elle peut avoir lieu après l’utilisation d’un savon avec une forte acidité. La mycose vaginale en général est causée par la présence d’un champion plus souvent du Candida albicans. L’allergie, elle, peut provenir d’une lessive ou d’une matière textile. Quant aux infections, elles sont de plusieurs ordres : bactériennes, sexuellement transmissibles, virales (à l’instar de l’herpès causé par un morpion).

3 remèdes de grand-mère pour soulager les démangeaisons intimes

Comme pour toutes les affections, il existe toujours des remèdes naturels pour le soulagement. Même si ces derniers ne sont pas homologués comme les médicaments, ils restent quand même très efficaces. À cet effet, retenez que les démangeaisons intimes peuvent être traitées avec des éléments que vous disposez dans votre appartement. Voici trois remèdes de grand-mère à utiliser pour traiter efficacement les démangeaisons intimes : l’ail, le vinaigre de cidre et le yaourt.

Lisez aussi   Quels remèdes de grand-mère pour soulager l’hypersalivation ?

L’ail

C’est l’un des éléments présents dans presque tous les remèdes naturels. L’ail dispose d’énormes vertus capables de lutter contre les infections vaginales. Avec ses vertus antibactériennes et antimycosiques, il est efficace pour faire barrière aux différents corps étrangers et ne pas permettre leur accès aux muqueuses vaginales.

À prendre par voie orale, l’ail comble la flore intestinale et par conséquent la flore vaginale. Pour plus de résultats, vous pouvez couper deux gousses d’ail que vous laissez dans un verre d’eau toute une nuit. Tôt le matin, buvez le contenu du verre. Toutefois, il est déconseillé d’introduire de l’ail dans le vagin dans le but de soulager plus rapidement le mal. Cette action peut être porteuse d’autres ennuis, car l’ail pousse dans la terre et peut transporter une grande quantité de microbes s’il n’est pas bien lavé.

Le vinaigre de cidre

Dérivé de la fermentation, le vinaigre de cidre comporte également des probiotiques. En cas de démangeaisons intimes, mouillez un coton dans du vinaigre de cidre naturel et tamponnez les zones concernées par les démangeaisons avec ce dernier. Pour des résultats plus avancés, vous pouvez laisser quelques gouttes du vinaigre sur un tampon hygiénique que vous introduisez dans le vagin pendant 1 à 2 heures. Pour des fins préventives aux troubles vaginaux, faire des bains de siège avec du vinaigre de cidre est aussi une option très efficace.

Le yaourt

Présents en grande quantité dans le yaourt, les probiotiques sont également dans la partie intime. Ces probiotiques sont très bénéfiques pour une bonne santé. Leur utilisation est reconnue dans le monde de la médecine depuis quelques années même si nos parents les employaient depuis des siècles.

Lisez aussi   Danger du manque de calcium : les signes qui doivent vous alerter

Ainsi, le yaourt, consommé par voie orale, peut prévenir les infections vaginales. Il participe à la préservation du maintien de la flore intestinale et par le voyage des probiotiques dans les microbiotes, il participe à la conservation d’une microflore vaginale saine.

Le yaourt peut être aussi appliqué sur la partie attaquée par les démangeaisons. Pour le faire, vous pouvez imbiber un coton ou un tampon hygiénique de quelques gouttes de yaourt que vous insérez dans le vagin pour une durée d’une heure maximum à faire deux fois par jour sur une durée de quatorze jours. Néanmoins, gardez à l’esprit que le yaourt doit être 100% bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *